Se distancier des luttes intracommunautaires pour prendre soin de moi.

Coucou les gens : Aujourd’hui je vais prendre une décision pour prendre soin de ma santé mentale :
J’aimerais commencer par dire que ça fait TRÈS longtemps que personne de la militance féministe/queer ne m’est pas rentré violemment dans le lard sur twitter.

De mémoire, tout le monde de la sphère militante queer/féministe, a toujours été poli et constructif avec moi (sur l’année qui s’est écoulée) sans me prêter d’intentions malveillantes. Et en vrai ? Je m’estime chanceuse et je vous en remercie. (même si le fait que j’ai bloqué pas mal dem onde a du aiser hahaha ^^)
Mais force est de constater que chaque fois que je poste un truc un peu sujet à polémique sur twitter… Bah ça me remplie de stress pour le reste de la journée. Je n’arrive plus à faire comme si c’était ok…

Ça ne l’est pas, c’est un profond manque de respect envers moi-même et je vais arrêter de cautionner le fait que j’ai une éthique de taff dégueulasse envers moi.
Je vais donc arrêter de prendre part à toute polémique intra-communautaire que je vois sur twi même si je sens que j’en ai le devoir, même si je pense que mon point de vue apporterait quelque chose ou apaiserait la situation. Même si j’ai l’impression que si je ne le fais pas, je laisse, quelque part, la malveillance triompher parfois. Tout cela, c’est basé sur des impressions, des cauchemars. Ma terreur d’être cancelled pour quelque chose que j’aurais dis ou pas. La peur du comportement de mes adelphes sur ce réseau, si promptes à condamner.
Cela ne veut pas dire que je n’ai pas mes opinions politiques, fortes, sur nos luttes. Mais j’ai une plateforme sur laquelle je peux m’exprimer et créer, YouTube (et ici dans une moindre mesure), transformer notre douleur et notre colère en quelque chose de constructif, d’apaisant. Je ne serais jamais aussi pertinente sur twitter que sur ma chaîne ou du moins c’est ce que je me dis pour prendre cette décision. J’arrête ma participation aux luttes intra-communautaires sur twitter et j’espère que je serais suffisamment forte pour m’y tenir. Je pense pourtant que c’est entre nous que le dialogue doit passer avant tout pour que nous arrivions à présenter un front divers mais unis face au cisheteropartiarcat.
Mais je ne serais plus une des petites voix qui tentent de soupeser le pour et le contre pendant la tempête. Je me retire de ce champ de bataille. Mon compte twitter va donc devenir moins militant. Et j’espère pouvoir vous faire confiance pour ne pas essayer de deviner ce que je pense en regardant qui je follow.

Aujourd’hui, comme hier, je resterais une fervente ennemie de la cancel culture et de la call-out culture dans laquelle une portion significative de nos communautés glissent régulièrement.

Laisser un commentaire

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

0